Home / Nos professionnels préférés / Pourquoi le confinement nous fait-il grossir? Les conseils d’Hadassa Gurfinkel massage thérapeutique et coach de vie

Pourquoi le confinement nous fait-il grossir? Les conseils d’Hadassa Gurfinkel massage thérapeutique et coach de vie

Vous avez déjà essayé des dizaines de régimes mais les résultats n’ont pas été au rendez-vous…Confinement oblige, vous avez radicalement changé votre mode de vie: grignotage, manque d’exercices, mauvaise alimentation. L’équipe de Webaviv News a rencontré Hadassa, une coach de vie,  spécialisée dans les massages thérapeutiques et les conseils en diététique chinoise. Diplômée en massage thérapeutique Tuina  (école Serenity Jérusalem) et coaching de vie spécialisé dans les neurosciences motivationnelles (avec David Lefrancois), elle met toute son expérience et ses connaissances au service des ses patients. Passionnée par la médecine naturelle, la nutrition, le sport el la psychologie, elle a décidé de tout combiner grâce à la médecine chinoise. Une discipline polyvalente qui comporte de nombreux outils thérapeutiques : acupuncture, massage, plantes médicinales, diététique et activite physique (le Qi qong)….

Une véritable professionnelle qui propose un accompagnement sur mesure à tous ceux qui souhaitent se reprendre en main et améliorer leur bien-être. Voici quelques-uns de ses conseils pour se débarrasser de nos kilos superflus.

hadassa coach viePourquoi le confinement nous fait il grossir ? quel est le lien entre émotions et prise alimentaire Et quelles sont les solutions pour remédier à ces kilos pris pour compenser nos émotions dérangeantes ?

En cette période de bouleversement et de grande incertitude, beaucoup d’entre nous ont constaté une augmentation de poids non négligeable. A quoi serait-ce dû ? l’enfermement et le manque d’activite physique, l’ennui, l’anxiété ou peut être un mélange de tout ? quels sont les mécanismes de cette prise de poids en lien avec nos émotions ? et pouvons-nous y remédier ?
En premier lieu, il est important de comprendre qu’il existe une régulation physiologique normale des émotions : nous utilisons la nourriture pour augmenter une émotion agréable (on amplifie un état de détente en faisant un bon repas) ou pour diminuer une émotion pénible en se réconfortant grâce à un plaisir gustatif.

Donc le comportement alimentaire n’est pas contrôlé seulement par ds besoins d’énergie et de nutriments particuliers : les besoins psychologiques et émotionnels possèdent également une influence importante sur notre consommation.

Ce lien physiologique entre émotions et besoin de se nourrir peut s’expliquer par au moins 2 facteurs :

  1. Manger diminue les hormones du stress par excellence à savoir le cortisol et l’adrénaline.

Si vous subissez un évènement source d’anxiété, telle la période que nous vivons actuellement, vous êtes plus facilement attiré par des aliments procurant une profonde satisfaction, qui vont vous calmer intérieurement en diminuant ces hormones. Du moins durant un certain moment…

  1. Manger des mets appréciés augmentent les hormones du plaisir.

Quand nous goutons des aliments savoureux, cela active le circuit du plaisir par la sécrétion d’hormones de bien être telles que : sérotonine, endorphine, dopamine etc…

Ainsi, nous pouvons compenser la tension environnante en délectant nos papilles de mets que nous affectionnons particulièrement.  Et éprouver ainsi passagèrement un soulagement.

Donc manger pour faire face à des sentiments inconfortables constitue une réponse naturelle de notre corps afin de retrouver un équilibre psychique. Jusque-là rien de plus normal.

Cependant ce lien émotions-prise alimentaire peut se compliquer.

Tout d’abord car le plus souvent, ces aliments estimés gouteux, sont riches en graisse et en sucre. Hormis le pouvoir grossissant du cocktail gras plus sucre en excès, le sucre en surdose présente aussi un caractère addictif, supérieur à celui de la cocaïne, selon la plupart des études scientifiques ! Autrement dit, un cycle de dépendance au sucre se met en place : manger beaucoup de sucre appelle à en manger toujours plus.

Ensuite, car l’apaisement du stress par l’alimentation se fait fréquemment sur un mode compulsif, disproportionné par rapport à l’émotion de départ.  Cela donne lieu à ce type de discours : « quand je suis stressé, je ne mange que des cochonneries. Si seulement j’arrivais à me contenter d’un ou deux gâteaux, mais au contraire, je me sens comme obligé de finir tout le paquet. C’est plus fort que moi ». Il y a là un aspect irrésistible à manger au-delà de la quantité nécessaire pour apaiser nos angoisses. On parlera de trouble du réconfort, où l’alimentation n’arrive plus à jouer son rôle antalgique de soulagement face à des contrariétés douloureuses.

Pour toutes ces raisons, une prise de poids importante apparait chez des personnes qui sont davantage sujettes à l’anxiété et aux émotions inconfortables.

En vertu de ce constat, si l’un d’entre nous rentre dans la catégorie des mangeurs émotionnels où l’envie de manger diffère de ses besoins énergétiques, peut-on remédier à cet état ? et si oui comment ?

Fort heureusement oui, il existe des réponses à ce mode de fonctionnement.

Premièrement, en effectuant un travail pour retrouver ses sensations alimentaires de faim et satiété. En effet, on peut se réjouir que dans la plupart des cas, ces sensations existent encore chez les mangeurs émotionnels même si elles ont été amoindries. De nombreux exercices contribuent à se reconnecter aux messages de son corps, qui sait parfaitement nous avertir quand il est temps pour nous de manger, de nous arreter, et de quelles sortes d’aliments nous avons besoin par rapport à nos besoins en nutriments spécifiques.

Dans un second temps, un travail sur l’identification des situations, émotions et pensées engendrant un besoin impératif de stimulations alimentaires, peut être effectué.

Enfin, après avoir repéré ces déclencheurs nous nous concentrons sur la gestion de ces émotions sources d’envie de manger, de perte de contrôle, et de prise de poids :  comment les accueillir, et y répondre de la manière la plus adéquate sans recourir forcement à l’utilisation de nourriture ? tel sera le l’objectif d’un accompagnement personnalisé.

Pour en savoir d’avantage, contactez Hadassa

Consultations dans le sud d’Israël ou par zoom.

 Hadassa, coaching de vie, diététique chinoise, Psycho Neuro nutrition : 054 7 698 596

Suivez-là sur Facebook: https://www.facebook.com/hadassacoach/ 

hadassa coach vie

 

 

 

 

About webaviv

WebAviv est notre agence de communication et de marketing en ligne implantée à Jérusalem au service de la communauté juive en France et en Israël. Nos domaines d’expertise ? Le conseil en stratégie digitale, la création de sites et de landing pages, les campagnes e-mailing, la communication sur les réseaux sociaux, la veille concurrentielle et le référencement (SEO, PPC ou SMO). Ajoutez à cela une bonne dose de curiosité, une pincée d’innovation et l’envie de satisfaire nos clients et vous comprendrez pourquoi nous sommes une agence pas comme les autres. Nous adorons le web et nous adorons notre ville et, grâce à notre métier, nous avons la chance de rencontrer tous les jours des gens formidables qui font des choses géniales et qui gagnent vraiment à être connues, c'est le but de ce site !

Check Also

Rav Arie Abergel

Rav Arié Abergel, Sofer stam : Vérification de Mezouzot et Téfilines dans tout Israël

Nous avons l’habitude de faire appel à eux  lors de diverses occasions: Bar Mitsva, Hanoukat ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>